GABRIEL LABBÉ - HARMONICISTE, COMPOSITEUR ET FOLKLORISTE

BIOGRAPHIE

Gabriel Labbé est né le 28 avril 1938 à Rimouski et décédé à Montréal le 14 mars 2008. Il grandit dans un milieu familial où la musique est omniprésente. Imprégné par l'ambiance des veillées musicales familiales, il commence à jouer de l'harmonica dès l'âge de sept ans. Plus tard, son style et ses choix musicaux sont influencés par la musique des Montagnards laurentiens que l'on pouvait entendre tous les samedis soir au poste de radio CHRC (Québec).

D'autres musiciens comme Joseph Allard, Louis Blanchette, Jos Bouchard et Henri Lacroix entendus à la radio, jouissent d'une grande popularité et leur répertoire marque les années 1950. Ces musiciens dont la musique entre dans la mémoire collective des Québécois, jouent un rôle déterminant dans l'orientation musicale et la construction du répertoire de Gabriel.

En 1964, il s'établit à Montréal et commence immédiatement des recherches en vue de développer une collection de documents sur la musique traditionnelle (photos, disques 78-tours, affiches de concerts et de spectacles, articles de journaux, catalogues de disques, programmes de spectacles, etc.). En septembre 1966, il fait la connaissance de Philippe Bruneau, avec qui il découvre le répertoire d'Alfred Montmarquette et de John Kimmel, et qui lui prodigue de précieux conseils sur la façon d'interpréter le répertoire traditionnel québécois.

 Au début des années 1970, il fait la rencontre de Jean Carignan, Jos Bouchard, Louis « Pitou » Boudreault, Winston « Scotty » Fitzgerald, Angus Chisholm, de l'accordéoniste Joe Burke, etc., des musiciens remarquables par la qualité de leur technique et de leur interprétation du répertoire traditionnel irlandais, écossais ou québécois et qui laissent un patrimoine musical important derrière eux.

 L'harmoniciste Gabriel Labbé a toujours voulu, dans ses interprétations comme dans ses compositions (depuis 1982, il a composé une quarantaine de pièces), communiquer la beauté et la richesse du répertoire québécois. S'il consacre plus d’une trentaine d’années années à mettre en valeur ce répertoire et à rassembler des archives écrites ou sonores sur la musique traditionnelle québécoise, c'est dans le but, dit-il, « de laisser un héritage aux générations futures ». Cet héritage, il l'a construit en utilisant tous ses temps libres pour sillonner la province afin de retrouver les traces des premiers musiciens entendus dans son enfance qui sont alors presque oubliés. Il réussit ainsi à  accumuler une formidable collection de disques 78 tours (environ 1500 en 1974) ainsi qu'une foule de renseignements et photos glanés ça et là au fil de ses déplacements. Il compile ensuite ensuite ces informations qui sont publiées dans un premier livre sur le folklore québécois en 1977. Ce livre déclenche  une véritable prise de conscience collective sur l’importance de ce folklore pour notre patrimoine culturel québécois et canadien. Cet éveil provoque la fondation de plusieurs associations folkloriques toujours prospères de nos jours. Dans le domaine de la radio et de la télévision, au cours des années 70 et 80,  il est souvent appelé à participer à la planification d'émissions de radio et de télévision sur le folklore. Son livre tombe aussi dans les mains de Richard Carlin du New Jersey qui le contacte à la fin des années 70 au nom de la maison Folkways, afin de l’embaucher comme consultant pour participer dans un projet qui résultera dans la production de  5 albums de musique traditionnelle québécoise (Masters of French Canadian Music) qui sont toujours en vente sous l’étiquette Folkways qui appartient maintenant à l'institut Smithsonian de Washington. Ces albums, dont le contenu est puisé dans ses archives personnels, et dont l’un le met lui-même en vedette avec Philippe Bruneau, assureront une place de choix à la musique traditionnelle québécoise dans le patrimoine musical mondial pour des générations.  

En 1995, il sort un deuxième livre qui est une version augmentée et enrichie du premier. C'était nécessaire car entre temps sa collection de 78 tours, avait doublé pour atteindre le nombre appréciable de plus de 3000 disques et il avait en main beaucoup de nouvelles informations.  Peu de temps après le lancement de son livre, il est contacté par la Société Radio Canada qui lui offre de participer pendant  près de quatre ans à la production d’une série de quatre albums doubles qui sortiront sous le titre: «100 ans de musique traditionnelle québécoise». Il accepte et ces albums sortent à la fréquence d'environ un par année entre 1997 et 2000. Ils constituent maintenant une anthologie permanente de la musique traditionnelle québécoise des années 1900 à 2000 accessible à tous. "L'idée de cette anthologie de la musique traditionnelle québécoise est née spontanément au cours du lancement du livre de Gabriel Labbé, « Musiciens traditionnels du Québec » (VLB), en novembre 1995, à la Bibliothèque Nationale du Québec. Au cours de cet événement, trois univers «amis» se rencontraient comme s'ils s'étaient toujours connus: le livre, le disque et la radio, et décidaient d'unir leur force respective pour « donner à entendre » un siècle de tradition instrumentale québécoise! ...  À partir de l'oeuvre de Gabriel Labbé, naissait alors l'idée de développer cette anthologie sonore..." Lorraine Chalifoux, Réalisatrice à Radio-Canada.

 Au début des années 90, les Archives de musique de la Bibliothèque Nationale du Canada le contactent pour faire l'acquisition de presque la totalité de sa collection de disque 78 tours (environ 3000).  Il leurs cède la collection et en profite alors pour faire don à la Bibliothèque Nationale de tous ses documents de recherche (Fonds Gabriel Labbé, MUS 245).  Vers le début des années 2000, il confie la balance de ses disques 78 tours et d'autres documents, à la Phonothèque  québécoise. Jusqu'à sa mort, survenue le 14 mars 2008 à l'âge de 69 ans, il est demeuré actif comme musicien tout en continuant son combat pour faire une meilleure place à  la musique traditionnelle québécoise.  Vers la fin de sa vie, il participait encore souvent à des activités folkloriques et il a donné des concerts jusqu'en 2005.

 Nous vous invitons aussi à consulter son dossier de presse au complet afin de pouvoir suivre son cheminement.

Retour à l'index

CONCERTS ET PRESTATIONS DIVERSES

1959 - 1962 : Série « Soirées canadiennes » diffusée à la radio ; invité.

1974 : Émission de télévision sur le folklore, Radio-Québec ; contribution à la recherche.

1979 : « Monsieur Pointu, s.v.p. », émission télévisée, Télé-Métropole ; participation.

1979 : « Gentille alouette », Télé-Capitale ; contribution.

1980 : « L'instrumentation au Québec », concert donné au Musée des beaux-arts de Montréal dans le cadre de l'événement sous ce titre ; participation.

1985 : « Folklore », émission réalisée à Rimouski par CJBR et transmise sur le réseau FM de Radio-Canada ; participation.

1986 : Festival de folklore québécois, Centre culturel de Drummondville ; participation à un récital présenté lors de l'ouverture du festival.

1988, 1989, 1992 : Concerts à l'Anglicane de Lévis ; prestation.

1988, 1989, 1991 et 1993 : « Champlain Valley Festival », Vermont ; participation.

1989 : « Festival of American Folklife », Washington D.C.; participation;

1989 : 51e édition du «National Folk Festival », Lowell, Massachusett ; participation.

1989 : « Symposium de folklore de Lévis-Lauzon » ; prestation en solo et avec d'autres musiciens.

1990 : « Des musiques en mémoire », émission de CBF-FM ; diffusion du spectacle donné en  à l'Anglicane de Lévis en 1989.

1990 : « Retrouvailles du patrimoine », Laval ; participation.

1990 : « Carrefour mondial de l'accordéon », Montmagny ; illustration à l'harmonica du rapprochement historique qui existe entre l'accordéon et l'harmonica.

1994 : Exposé public sur la carrière de Alfred Montmarquette, Phonothèque québécoise, Musée du son.

1994 : « Hommage à Alfred Montmarquette », spectacle présenté dans le cadre du Carrefour mondial de l'Accordéon à Montmagny, accompagné de trois musiciens, d'un danseur et d'un narrateur.

1994 : Conférence sur les accordéonistes du Québec et démonstration audio-visuelle, Carrefour mondial de l'Accordéon à Montmagny.

1994 : « Hommage à Jos Bouchard », concert-atelier présenté au Festival d'automne, Baie St-Paul.

1996 : « Hommage aux pionniers québécois de l'harmonica: Henri Lacroix, Louis Blanchette et Aldor Morin». Participation à un concert hommage présenté à La Grande Rencontre 96 à Montréal.

1997 : La grande rencontre 97.  Participation aux "Ateliers de la musique du pays ».

1997 - 2000 : « 100 ans de musique traditionnelle québécoise », en collaboration avec Radio-Canada et Interdisc ; présentation, sur une période de quatre ans, d'une série de dix émissions à la chaîne culturelle FM de Radio-Canada.

2001 : « Musique traditionnelle québécoise ». Concert présenté à la Maison de la culture Ahuntsic-Cartierville.

2005 : Concert au Sommet de l'harmonica présenté en marge de La Grande rencontre de Montréal, le 28 août 2005.

2005 : Concert au Gésu « Le souffle de la mémoire » organisé par La société pour la promotion de la danse traditionnelle québécoise (SPDTQ), la 9 octobre 2005

2007 : Lancement de  deux  DVD sur Gabriel Labbé à La Grande Rencontre  le 10 août 2007 DVD1: Concerts du 28 août 2005 et du 9 octobre 2005. 
DVD2: FILM Documentaire réalisé par Louise de Grosbois et produit par la SPDTQ. Ce document DVD est un témoignage exceptionnel d’un musicien porteur de tradition toujours vivant.

Retour à l'index

PRIX ET RECONNAISSANCES

1998 : Prix Nicolas-Doclin pour l'ensemble de son oeuvre, décerné par la Société du patrimoine d'expression du Québec ;

1998 : la Société pour la promotion de la danse traditionnelle québécoise lui remet l'Aldor, pour sa contribution à la préservation des racines musicales québécoises.

1999 : « Hommage à Gabriel Labbé », sujet d'un hommage à l'ouverture de La grande rencontre de 1999.

1999 :  Nomination à l'ADISQ 1999 au chapitre: Album de l'année - Anthologie /Réédition/Compilation pour le coffret « 100 ans de musique traditionnelle, vol. 2 »

2006: Soirée en hommage à Gabriel Labbé, organisée par le Phonothèque québécoise à la Chapelle du Bon Pasteur à Montréal le 8 mars 2006, pendant laquelle il a été reçu membre d'honneur de la Phonothèque. Diverses personnalités du domaine des arts et de la musique sont venus lui rendre hommage.

Retour à l'index

RECHERCHE ET PUBLICATIONS : LIVRES ET DIVERSES COLLABORATIONS

1977:
« Les pionniers du disque folklorique québécois (1920-1950) », Éditions de l'Aurore.

1995 :
« Musiciens Traditionnels du Québec » 1920-1993,
VLB éditeur.

1973-1978 : Collaboration à la rédaction et à la publication des notes descriptives des enregistrements faits par Philippe Bruneau et Jean Carignan pour Philo Records (Vermont).

1975-1976: Collaboration à la recherche de la documentation photographique utilisée pour le film: "Ti-Jean Carignan, violoneux", réalisé par Bernard Gosselin pour l'Office national du film.

1979 - 1982: Collaboration avec l'institut Smithsonian de Washington, pour la production d'une collection de cinq albums intitulé: "Masters of French Canadian Music".

1997 - 2000: Collaboration avec la Société Radio Canada pour la production d'une série de quatre albums doubles intitulée: "100 ans de musique traditionnelle québécoise".

Retour à l'index

RÉPERTOIRE ENREGISTRÉ ET DISCOGRAPHIE

1979 : Masters of French Canadian Dances, Joseph Allard, violin, compilé par Gabriel Labbé,  Folkways Records RBF-110;

   

1980: Masters of French Canadian Music 2, Alfred Montmarquette, accordion, compilé par Gabriel Labbé, Folkways Records RBF-111;
   
1980:   John J. Kimmel, Virtuoso of the Irish Accordion, compilé par Gabriel Labbé, Folkways Records RF-112;
   

1980 : Masters of French Canadian Music, Vol.3, exécuté par Gabriel Labbé and Philippe Bruneau, Folkways Records RF-114;
   

1982: Masters of French Canadian Music 4, Henri Lacroix, harmonica, Théodore Duguay, Joseph Plante, Joseph Guillemette, accordion, compilé par Gabriel Labbé, Folkways Records RBF-115.
   

1991: Harmonica diatonique - Musique traditionnelle québécoise. Seize compositions et arrangements par Gabriel Labbé accompagné au piano par Denis Pépin. Cassette LAB-001. Cliquer sur l'image à gauche pour voir l'encart.
   

1999: Joseph Allard, Reels et cotillons, album audionumérique compilé par Gabriel Labbé,  Interdisc TRCD-9513. (fiche)
 

Retour à l'index

1997-2000: « 100 ans de musique traditionnelle québécoise ». Quatre albums doubles réalisés d'après les recherches de Gabriel Labbé en collaboration avec Interdisc Distribution Inc., Radio-Canada, Chaîne culturelle et la Bibliothèque nationale du Canada. Voir une critique élogieuse préparé par un américain, David Kidney (en anglais seulement).

Note du webmestre - Une anthologie de la musique traditionnelle québécoise qui est un véritable trésor. En fait cette analogie est très vraie car à la sortie des premiers albums, les 500 premiers acheteurs ont reçu en prime un joli petit coffret en bois d'érable pour les entreposer. Les producteurs ont vraiment mis le paquet pour produire ces albums qui après plusieurs années sont encore distribués et vendus dans le monde entier. Ce que je déplore c'est que la Boutique de Radio-Canada n'offre plus en vente ces albums qui semblent maintenant plus facile de se procurer en Europe qu'au Canada et que le coffret ne soit plus disponible. Ces albums d'une qualité extraordinaire ne sont pas que des articles de collectionneur, car les pièces de musique qu'on y retrouve, ont été sélectionnées par Gabriel Labbé et proviennent en grande partie de sa collection personnelle. Étant donné son expertise dans le folklore québécois, il est donc presque inutile d'ajouter que les choix sont vraiment judicieux et très représentatifs.  Les techniciens de Radio-Canada, dont l'expertise est reconnue, ont  mis les mains à la pâte pour traiter numériquement les plus vieux morceaux de musique qui provenaient de disques 78 tours car le résultat est remarquable. Le plus vieil enregistrement date de 1922 et à peine peut-on y déceler quelques traces de bruit à peine perceptible et cela presque sans perte de la qualité. Un vrai tour de force pour un si vieux disque de 78 tours. Si on possède déjà le livre de Gabriel Labbé, on obtient un vrai cours sur le folklore québécois offert à un prix vraiment bas, autour de 21$ pour chacun des albums doubles. Au total 84$, c'est une véritable aubaine pour 175 morceaux d'une durée totale de 8 heures 47 minutes et 16 secondes.

 

Première époque : 1900 à 1940, Transit TRCD 9504/5 ;

(voir la première page de l'encart de 16 pages)

Disponible chez Archambault

   

Deuxième époque : 1940 à 1960, Transit TRCD 9506/7;
Cliquer sur l'image pour entendre des échantillons de 30 seconde sur le site de Fnac

(voir la première page de l'encart de 16 pages)

Disponible chez Archambault

 

   

Troisième époque : 1960 à 1980, Transit TRCD 9508/9 ;
Cliquer sur l'image pour entendre des échantillons de 30 seconde sur le site de Fnac

(voir la première page de l'encart de 16 pages)

Disponible chez Archambault

   

Quatrième époque : 1980 à 2000, Transit TRCD 9510/11.

(voir la première page de l'encart de 16 pages)

Difficile à trouver en 2013

   
1995: «Hommage à Alfred Montmarquette 1871-1944», Musiciens - Benoît Bourque: percussions; Mario Loiselle: piano; Sabin Jacques: accordéons diatoniques; Richard Forest: violon; Gabriel Labbé: harmonicas diatoniques, Transit TRCD 9501. Voir critiques (en anglais).

Note du webmestre - Les arrangements contenus dans cet album sont absolument renversants tant par la maîtrise de l'exécution que par l'orchestration. C'est du Alfred Montmarquette reproduit à la moderne d'une façon magistrale. Ce qui a donné un résultat d'une richesse inouï que j'estime être encore plus beau que l'original. On croirait que les musiciens réunis pour créer cet album avaient déjà passé des années à jouer ensemble. La qualité technique de l'enregistrement est elle aussi exceptionnelle, ce qui résulte en un son d'une clarté et d'une brillance extraordinaires  L'encart bilingue de16 pages est  extrêmement bien réussi et s'avère une véritable mine d'informations sur Alfred Montmarquette et la musique traditionnelle, incluant même un lexique. Cet album est un véritable bijou et une source de ravissement pour le coeur et l'âme.

   
1999: «L'harmonica une passion», Gabriel Labbé accompagné par Dorothée Hogan et Michel Donato, en récital à la Maison de la culture Frontenac, Transit TRCD 9514. Cliquer sur l'image pour voir le verso de l'album et les titres des morceaux. Voir critiques
   

2005: « Gabriel Labbé, Harmonica diatonique», Le Musée canadiens des civilisations et les Disques TOUT CRIN. Cliquez sur la vignette pour voir la liste des morceaux.
   
2007: « En concert, Gabriel Labbé, un passionné d'harmonica»,  DVD Volume 1, 2 concerts, 61 minutes. Concert 1: enregistré au Festival La Grande Rencontre, août 2005, accompagnatrice: Rachel Aucoin. Concert 2: enregistré au Gesû à Montréal le 9 octobre 2005.  Produit par la Société pour la promotion de la danse traditionnelle québécoise, (514) 273-0880. (Cliquer sur la vignette à gauche pour voir la notice à l'endos de ce DVD).
   
2007: « Rencontre avec Gabriel Labbé, un passionné d'harmonica», Société pour la promotion de la danse traditionnelle québécoise, DVD Volume 2 , enregistré chez Gabriel Labbé à Montréal, le 30 mars 2006.  Produit par la Société pour la promotion de la danse traditionnelle québécoise, (514) 273-0880. (Cliquer sur la vignette à gauche pour voir la notice à l'endos de ce DVD).
   
 

Retour à l'index

Dossier de presse : Articles de journaux et revues

Michel Beaulieu. « Sa richesse : 1500 vieux disques de folklore », dans Perspectives,
Vol. 6, No 31, 3 août 1974.

Denis Lavoie. « Une passion, la musique traditionnelle », dans La Presse, Montréal, 20 juin
1981.

Michèle LaFerrière. « Virtuose de l'accordéon sauvé de l'oubli », dans Le Soleil, 27 mai 1995.

Winslow Yerxa. «Gabriel Labbé, Hommage à Alfred Montmarquette », dans Harmonica
Information Publication, HIP Number Five, septembre 1997.

Dominique Paupardin. « De la musique populaire, Gabriel Labbé raconte la petite histoire de ces artisans méconnus de la culture québécoise », dans La Presse, Montréal, 5 novembre 1995.

Richard Labbé. « Bien haut, le flambeau ! », dans La Presse, Montréal, 3 janvier 1998.

Marcel Gaudette. « Gabriel Labbé, Récipiendaire du Prix d'expression du Patrimoine québécois
et de l'Aldor - Par la musique, j'exprime mes sentiments,»
, dans Nouvelles de l'Est, 7 juillet 1998.

Sylvain Cormier. « Le souffle de la mémoire ». dams Le Devoir, 20 juillet 1998.

Sylvain Cormier. «Un travail de cow-boy solitaire », dans Le Devoir, 8 janvier 2000.

Jean-Christophe Laurence. « Noblesse oblige », dans La Presse, Montréal, 29 janvier 2000.

André Desroches. « Gabriel Labbé : La musique en mémoire », dans Flambeau de l'Est, Vol 48, no 11, 14 mars 2001.

Jean-Christophe Laurence. « Cinq questions à Gabriel Labbé», dans La Presse, 8 mars 2006.

Yves Bernard. « Gabriel Labbé : le visionnaire à la mémoire vive», dans Le Devoir, 17 août 2007.

Retour à l'index


ArticleS Sur l'Internet SE RAPPORTANT À gABRIEL lABBÉ

Bruno Kowalczyk, « Critiques », Gabriel Labbé – L'harmonica, une passion. Planet Harmonica,
Numéro 3, http://www.planetharmonica.com

Les Archives de musique à la Bibliothèque nationale du Canada, Fonds Gabriel-Labbé.
http://www.nlc-bnc.ca/4/7/m15-390-f.html

Phonothèque québécoise - Entrevues de Gabriel Labbé

Musique instrumentale  canadienne-française chez Folkways Records, article par Donald Deschesne

Musique traditionnelle du Canada français - article sur le site de l'Université de Napierville

Tommy Duchesne - article sur le site de l'Université de Napierville

100 ans de musique traditionnelle - Trente-sous-zero.com

100 ans de musique traditionnelle québécoise. Première époque (1900 à 1940) -
Critique par Éric Favreau

100 ans de musique traditionnelle québécoise. Deuxième époque (1940 à 1960) -
 Critique par Éric Favreau

Gabriel Labbé, harmonica diatonique - Trente-sous-zero.com

Hommage à Gabriel Labbé, organisé par la Phonothèque québécoise, le 8 mars 2006

 

AUTRES LIENS

Bruno Kowalczyk - Harmoniciste de renom, Bruno Kowalczyk habite la Mayenne en France. Il se spécialise en  musique québécoise jouée sur des harmonicas système trémolo. Ils sont deux ou trois en France à jouer ce répertoire sur ce style d'instrument. Il participe au webzine "Planet Harmonica", pour laquelle il rédige occasionnellement des critiques. Il joue dans trois groupes différents et a participé à plusieurs enregistrements. Il est très actif dans le monde l'harmonica traditionnelle qu'il juge très exigu, et il s'applique à l'élargir le plus possible.

Jean-Louis Labbé - Violoneux québécois décédé en 2004 et frère de Gabriel Labbé. Poète à ses heures, Jean-Louis en plus d'être un excellent musicien, était un dessinateur et un miniaturiste hors pair. Le site présente plusieurs de ses oeuvres.

La phonothèque québécoise

Site de la musique traditionnelle du Québec

Association Québécoise des Loisirs Folkloriques

Planet harmonica - Un webzine dédié exclusivement à l'harmonica managé par un fou d'harmo, Benoit Felten.

UdeNap - Musique traditionnelle du Canada français.

Identitairs Québécois

 

Retour à l'index

Note du webmestre - Ce site web a été conçu par: Georges Vaillancourt, M.Sc.A., webmestre@jeanlouislabbe.com, grâce à la collaboration de Mme Carmelle Bégin, Ph.D., ethnomusicologue au Musée canadien des civilisations. Si vous avez des commentaires au sujet de ce site, veuillez communiquer avec le webmestre à l'adresse webmestre@jeanlouislabbe.com